The Apartments (Live Report)

The Apartments / Photographie © Yves Tronet
The Apartments / Photographie © Yves Tronet

The Apartments
Le Kalif, 21 Septembre 2015

“I am glad I didn’t wear my suit tonight…”
C’est cette parole de Peter Milton Walsh, peu avant le rappel, qui résume sans doute le mieux cette soirée.

C’est un concert “à nu”. Un concert sans scène.
Un concert où le groupe est à portée de mains de la centaine de personnes réunie devant eux.

C’est cette proximité, ce rapport simple, direct, qui nous a poussé à faire le trajet depuis Paris pour voir ce concert, dans une toute petite salle de Rouen, loin de l’apparat des grands soirs.

Peter Milton Walsh, tel un chef d’orchestre adopte la gestuelle de ses paroles (il joue peu de guitare sur les chansons du dernier album “No Song, No Spell, No Madrigal”). Les gestes sont amples, souvent lyriques, parfois douloureux.

J’admire le courage qui le pousse à vivre — j’écrirai presque (re-vivre) — ces chansons en public, alors qu’elles représentent tellement d’intimité de vie.

Le groupe le porte et l’emporte, uni autour de lui.
La sublime version de “The Goodbye Train” qu’ils interprètent en rappel en sera la preuve magistrale…

La vie est bien faite.
Peter Milton Walsh est de retour.


Pascal Blua

Photographie © Yves Tronet
Merci à Cédric et à l’association “Avis de Passage”, organisatrice du concert

1ère partie : Thousand

Line up : Peter Milton Walsh, Elliot Fish, Nick Allum, Antoine Chaperon, Natasha Penot, Fabien Tessier et Gaël Riteau

Setlist
No Song, No Spell, No Madrigal
Looking For Another Town
Black Ribbons
Twenty One
The House That We Once Lived In
September Skies
Please, Don’t Say Remember
Swap Places

Things You’ll Keep
All You Wanted
Thank You For Making Me Beg
On Every Corner

The Goodbye Train
Sunset Hotel

Newsletter Stereographics

Pour ne rien manquer d’Essentiels et tout suivre de Stereographics.

Autres à lire

“Au travers de ces quelques traits de caractère, vous aurez compris que Rita est une personne sensible et perméable à tout ce qui l’entoure. …

Newsletter Stereographics

Pour ne rien manquer d’Essentiels
et tout suivre de Stereographics.