Sean O’Hagan (Live Report)

Sean O'Hagan / Photographie © Louis Teyssedou
Sean O’Hagan / Photographie © Louis Teyssedou

Sean O’Hagan
,
Le Kalif, Rouen — 25 Mars 2017

Il y a fort longtemps, j’ai eu l’immense plaisir d’assister à un concert acoustique de Grant Mc Lennan.
À l’époque, il n’était pour moi qu’un demi Go-Betweens. Pourtant, les chansons qu’il a interprété seul à la guitare ce soir là, restent l’une de mes plus belles émotions musicales.

Grâce à lui, j’ai pris conscience de la force du “songwriting”.

De la force de se mettre à nu, seul.

De livrer les mélodies et les mots dénudés d’apparat à la candeur du moment, au jugement d’un public qui n’a que votre voix et votre instrument comme guide.

Du risque de confronter ses chansons dans leur plus simple appareil à ce qui reste l’essentiel : l’émotion partagée.

Debout avec sa guitare ou assis derrière un piano, j’ai retrouvé ce soir en écoutant Sean O’Hagan, la beauté discrète de l’âme de Grant Mc Lennan.


Pascal Blua

Ce  texte est dédié à Amanda Brown.
Merci à Cédric et à Louis.


Photographie © Louis Teyssedou
www.highllamas.com

Newsletter Stereographics

Pour ne rien manquer d’Essentiels et tout suivre de Stereographics.

Autres à lire

A la une

“Avant de rencontrer Lisa, j’ai rencontré les mots de Lisa. J’ai commencé à la lire en 2010, elle tenait un blog. J’affectionnais son écriture …

Newsletter Stereographics

Pour ne rien manquer d’Essentiels
et tout suivre de Stereographics.